Differents types de masques - image Pixabay

Tests sur les différents types de masques

Classé dans : Les actualités | 0

Tests sur les différents types de masques

Différents types de masques, maison, jetable, FFP2, à valve. Protégeons-nous contre le virus

Mais que savons nous au juste sur les tests différents types de masques ?

Masques en tissu ou chirurgicaux ? Quelles sont les différences ? Sont-ils aussi efficaces les uns des autres.

J’ai fait quelles que recherches pour y voir un peu plus clair.

Des chercheurs américains de l’université de DUKE aux USA ont mis en évidence l’efficacité ainsi que la non-efficacité  du port du masque. Ils ont analysé sur diverses matières les postillons de plusieurs individus ayant acceptés de se prêter aux tests.

Pour faire, ces chercheurs ont donc rassemblé un petit groupe de différentes personnes masquées. Ils les ont fait parler dans une pièce très assombrie en direction d’un laser, de façon à pouvoir les analyser. D’prés cette expérience parut sur Sciences Advances du 7 août 2020, les chercheurs ont démontrés l’efficacité de certains masques au profit d’autres. La scène fut filmée puis le nombre de postillons et gouttelettes traversant le laser ont été analysé par un ordinateur.

Population masquée pour lutter contre la Covid
Analyse Covid

Que pouvons-nous dire sur les masques FFP2 ?

Au vu des résultats on peut dire un grand YOUPI ! Pour les masques réservés au personnel hospitalier, le N95 pour les américains ce qui est l’équivalent de notre FFP2. A 99,9% ces derniers sont donc efficaces en ce qui concerne la transmission de gouttelettes par rapport à une personne parlant sans masque. 

Nos masques grand public en tissu réalisés par diverses grandes entreprises sont-ils fiable alors ?

Comme vous devez vous en douter, la réponse et oui et non. Plusieurs facteurs sont à prendre en compte ?

Tout dépend du nombre de couches, du tissu employé ainsi que celui du pliage. Sont fiable à 90% les masques médicaux à 3 couches, suivi de très très près par les masques en polypropylène, et par ceux en coton/polypropylène.

Et pour nos masques grand public en tissu fait maison, qu’en est-il ?

En ce qui concerne donc nos masques grand public en tissu fait maison réalisés avec le plus grand sérieux avec des tissus neufs (135 g/cm2), ils se défendent plutôt bien. Pourquoi je dis, réalisé avec le plus grand sérieux ! Parce que nous les professionnel (le)s de la couture avons en théorie une éthique. Nous devons pouvoir garantir un minimum de 25-28 lavages. Plus le tissu est lavé plus la trame du tissu se détend et plus les postillons passent au travers de ce tissu. Donc pour les masques dit recyclés avec du vieux voir très vieux tissu, je ne sais pas trop ….. Enfin bref chacun sa conscience. Donc, nos masques en tissu se défendent plus bien puisqu’après analyse, la réduction de gouttelettes oscillerait entre 70 et 90% ce qui est pas mal !

Là aussi tout dépend donc du plissage, du nombre de couche, du grammage au cm2 du tissu en coton.

A éviter nos bons vieux bandanas car ils laissent passer 50% de gouttelettes. Pas terrible ça vous me direz ! Mais il y a pire et oui ! Sur ce test la palme du pire masque a été attribuée : attention, roulement de tambour …. A celui en laine polaire. Sa particularité : diviser les grosses gouttelettes expulsées en plusieurs petites. Perso j’en ai vue en crochet et certain en coton mono couche et dentelle pour le fun.

Et quand est-il des masques à valves ? Bien ou pas bien ?

Masque à valve

En ce qui les concerne, il a été démontré, que ces masques, n’étaient pas aussi efficaces que les FFP2 sans valve. En effet, la valve aide à évacuer l’air expiré. Ces masques protègent certes le porteur mais pas vraiment la personne en face du porteur. Donc il vaut mieux porter un masque….

Un petit mot sur mes masques grand public 100% coton lavables

Mes masques ne sont pas homologués car je n’ai pas fait réaliser de tests en laboratoire. Il faut compter entre 800 et 1000 euros le test pour chaque masques et non pas pour un masque décliné en plusieurs versions dans des tissus aux grammages identiques mais aux couleurs différentes.

Le petit plus : Pratique pour les assortir à nos tenues vestimentaires ou être coordonné à toute la famille !

Mes tissus sont neufs, tous achetés chez le même fournisseur. Ils sont décatis* dès mon retour chez moi avant de les travailler. Je m’appuis sur les recommandations de l’AFNOR  pour réaliser mes masques.

*Décatir : on emploi ce terme en couture pour dire que nos tissus neufs sont lavés, séchés bien-sûr et repassés avant la première utilisation.

Voilà, voilà, j’espère que ce petit article tiré de 20 minutes vous aura apporter quelles que réponses sur les tests apportés sur nos différents types de masques.

Suivre Bébé Boutchou:

Artisan couturière créatrice pour le petit monde des bébés et enfants

Entièrement auto-didacte dans la couture ! J'ai été bercé dès mon plus jeune âge par les cliquetis des aiguilles ainsi que par le tap tap des machine de mes 2 grands-mères couturières . Avec l'arrivée de mon premier petit loup et ne trouvant rien d'original ni de personnel pour lui, je lui ai donc créer SON UNIVERS. Dans ma vie j'ai été tour à tour animatrice pour enfants, atsem, assistante maternelle, professeur vacataire pour petits loups, maman de 4 enfants, sapeur pompier volontaire. Suite à un accident survenue sur un feu et ne pouvant plus servir au sein de ma caserne, je suis devenue artisan couturière pour le petit monde des petits bouts de choux. Parce qu'un enfant est un petit être à part entière, qu' il ne ressemble à personne d'autre, JE leur image un univers de déco, de doudous, d'accessoires et d'articles uniques personnalisables.

Articles récents de

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.